Nouvelles

Web Tv : Jean-Olivier Héron
A partir du 15 mars 2017

Pendant dix jours, au rythme d'une séquence tous les deux jours, nous allons pouvoir dire « Merci » à notre tour à Jean-Olivier Héron, éditeur, peintre, écrivain, pour nous avoir toujours invités à nous « émerveiller » ; suite à l'exposition rétrospective qui lui était consacrée cet été, deux étudiants en école de cinéma l'ont suivi, écouté, filmé , et se sont émerveillés de son talent, de sa sincérité , de son intelligence : et ces rencontres ont permis la création des 5 séquences qui vont être diffusées sur la webtv d'Oya Films.

Web Tv Oya Films
Mois du Doc : Submersions
Le dimanche 6 novembre au cinéma islais : 18h00

Un film documentaire d'Olivier Sigaut (52 min)

Tout le monde se souvient des terribles images qui ont suivi la tempête Xynthia. Pour éviter qu’un tel drame ne se reproduise localement, le département de Vendée a initié le plan Submersions Rapides, qui vise à renforcer des ouvrages sur 76 km de littoral et va coûter près de 78 millions d’euros. A l’Île d’Yeu on observe aussi un progressif recul du trait de côte sur des zones comme La Pulante, la Gournaise, la pointe du Bouet, les Sapins, les Conches… que des travaux tentent de freiner ici et là. Le réalisateur Olivier Sigaut aborde d'une façon inédite et originale la question du changement climatique et de l’impact sur les populations qui résident dans des zones devenues inondables. Tourné entre Rochefort et l’Île de Ré en 2014, « Submersion » donne la parole à des personnes ayant vécu des phénomènes de submersion. Il confronte leur expérience, leurs doutes et leurs angoisses avec le point de vue des élus, des scientifiques et des techniciens. La projection de « Submersion » sera suivie d’un débat avec Olivier Sigaut et l’association « Le Peuple des Dunes des Pays de la Loire ». Il permettra à chacun de mieux prendre conscience des enjeux et des questions posées par le cumul des effets du réchauffement climatique et de l’exploitation toujours plus intense des eaux de notre littoral (exploitation de granulats marins, éoliennes en mer…). La population du littoral est en droit d’exiger de la part de l’Etat des mesures visant à assurer sa sécurité.

OYA FILMS annonce le programme du CINÉMA EN PLEIN AIR

PRAIRIE DE LA CITADELLE, rue de Pierre Levée Adultes : 5€ Moins de 16 ans : 3€

Mardi 19 juillet à 22h45 : LA FAMILLE BÉLIER, de Eric Lartigau, 2014

Une comédie à la fois drôle et touchante, avec Louane Emera, Karin Viard, François Damiens, Eric Elmosnino . Une famille heureuse, Rodalphe et Gigi et leur enfants Paula et Quentin, ils gèrent une ferme et fabriquent du fromage ; ils ont un handicap : ils sont sourds et muets, sauf Paula, qui a 16 ans, et qui aide la famille pour les relations avec le monde extérieur.

Jeudi 28 juillet à 22h30 : LES DIEUX SONT TOMBÉS SUR LA TÊTE, de Jamie Uys, 1980

Une fable humaniste bourrée d'humour ,d'aventures et de leçons de vie : un jour, un pilote d'avion jette une bouteille de Coca-Cola qui atterrit au milieu d'un village de Bushmen, au cœur de l'Afrique; chez les bushmen la vie est simple : tout le monde est heureux, personne n'envie personne, et tous s'entraident. Les villageois pensent d'abord que c'est un cadeau des dieux, mais très vite l'objet bizarre sème la discorde au sein de la tribu.

Mercredi 10 août à 22H15 : DEUX FRÈRES, de Jean-Jacques Annaud, 2004

Un conte beau et touchant, dans les décors naturels magnifiques de Thaïlande et du Cambodge. En Indochine, dans les années 1920, deux frères tigres naissent et grandissent avec leurs parents, la Tigresse et le grand Tigre, dans les ruines d'un temple, dans la jungle d'Angkor, mais des pilleurs de temples arrivent, les deux frères sont capturés et séparés.

Mercredi 17 août à 22h00 : LES TUCHE I de Olivier Baroux, 2010

Avec Jean-Paul Rouve, Isabelle Nanti, Claire Nadeau, Théo Fernandez et Sarah Stern . La devise de la famille Tuche, c'est « l'homme n'est pas fait pour travailler », Jeff, Cathy, et leurs trois enfants vivent du système D, leur vie est toute tracée : ils seront toujours pauvres mais heureux. L'équilibre de leur vie va se trouver bouleversé quand ils vont gagner 100 millions d'euros à la loterie.

Mois du Doc : Une marée dans la vie des hommes
Le dimanche 29 novembre au cinéma islais : 18h00

Un film documentaire de Loic Jourdain (104 min), 2014.

John O’Brien, pêcheur de la petite île irlandaise d’Inis Bó Finne, ne savait pas qu’il s’embarquait dans la croisade de sa vie quand il a initié, avec l’aide d’un groupe d’insulaires, d’experts internationaux et d’ONG, une campagne européenne pour retrouver son droit ancestral de pêcher. Comment aurait-il pu mesurer l’ampleur de la tâche ? Filmé pendant huit ans, ce documentaire franco-irlandais relate le combat d’un homme qui, lancé tel «David contre Goliath», essaie de changer les normes européennes et refuse de baisser les bras face à un système qui lui a tout pris.

En présence de Loic Jourdain

Mois du Doc : Ady Gasy
Le dimanche 22 novembre au cinéma islais : 18h00

Un film documentaire de Nantenaina Lova (83 min), 2014

«Les Chinois fabriquent les objets, les Malgaches les réparent». Il y a ceux qui font des chaussures à partir de pneus, ceux qui fabriquent des lampes à partir de boîtes de lait condensé sucré, ceux qui transforment en médicaments et savon les os de zébus laissés par les chiens errants. Imaginons un instant un futur où le système économique viendrait à lâcher : ceux qui tomberaient de haut auraient peut-être du mal à se relever, tandis qu'à Madagascar, on saurait s’adapter grâce à ce sens de la débrouille, le «Ady Gasy». Nos ancêtres disaient : «Comme on lance un lasso aux cornes des zébus, on lance la parole aux cœurs des gens sensés». Telle est l’ambition démesurée de ce film, vous restituer la parole de notre grande terre peuplée de rochers, de zébus et d’ancêtres bienveillants ; peuplée aussi d’artistes, de paysans, et de débrouillards en tous genres..

En présence de Jérémie Gordien Ravahimanana, Consul honoraire de Madagascar.

Mois du Doc : Océans de plastique
Le dimanche 8 novembre au cinéma islais : 18h00

Un film documentaire de Sandrine Feydel (52 min), 2009

Les océans sont en quelques décennies devenues des décharges. Nous y déversons 6 millions et demi de tonnes de déchets par an, 80% sont en plastique. Chaque kilomètre carré de mer ou d'océan sur la planète contient des milliers de bouts de plastique. Ces plastiques tuent et mutilent des milliers de mammifères et d'oiseaux marins chaque année. De la Méditerranée à la Mer du Nord, de l'Atlantique au Pacifique, du continent américain à l'Inde, des scientifiques alertent sur l'ampleur de la pollution.

En présence de Bruno Vauthy, océanographe.

Ciné Club : Un, deux, trois
Le dimanche 4 octobre au cinéma islais : 18h00

Un film américain de Billy Wilder avec James Cagney, Horst Buchholz, Pamela Tiffin. 1961-1h55

UN, DEUX, TROIS... une petite merveille de Billy Wilder, réalisée en 1961 après « Certains l'aiment chaud » réalisé en 1959.

En 1961, à Berlin-Ouest, juste avant la construction du Mur, C.R. Mac Namara, le directeur de la filiale allemande d'une célèbre marque de sodas (devinez laquelle) rêve avec son équipe, de vendre la fameuse boisson dans les pays de l'Est ; mais voilà que la fille du grand patron, Scarlett, effectuant un séjour en Europe, lui est confiée; au lieu d'assister à ses cours, elle part visiter Berlin-Est, s'éprend d'un séduisant jeune homme communiste, Otto, qu'elle épouse en secret ; c'est alors que le grand patron annonce sa visite à Berlin... Mac Namara n'a qu'une matinée pour transformer Otto en gendre idéal aux yeux de l'américain bon teint.

Sur fond de la guerre froide Est-Ouest, Billy Wilder nous offre une farce grandiose, et aussi féroce, puisqu'il renvoie dos à dos le magnat de la boisson gazeuse, symbole parfait du capitalisme, et le jeune révolutionnaire, qui, ayant goûté à la vie facile et à l'argent, jette son idéalisme aux oubliettes.

Ne manquez pas ce chef-d'oeuvre , pour ses dialogues brillantissimes, son rythme et ses gags à profusion, mais aussi pour son caractère prophétique : réalisé et sorti pendant que s'élevait le Mur, le mur de la honte, à une époque où on n'avait pas envie d'en rire, il n'avait pas eu le succès mérité ; on le regarde aujourd'hui autrement, et le message est toujours d'actualité, la symbolique toujours présente.

Bande annonce

Ciné Club : Cinéma Paradiso
Le 13 septembre à 18 heures au cinéma islais.

Un film de Giuseppe Tornatore avec Philippe Noiret, Jacques Perrin, Salvatore Cascio. 1989-2h05

Alfredo vient de mourir. Pour Salvatore, cinéaste en vogue, c'est tout un pan de son passé qui s'écroule. On l’appelait Toto a l'époque. Il partageait son temps libre entre l'office où il était enfant de chœur et la salle de cinéma paroissiale, en particulier la cabine de projection où régnait Alfredo... Le chef d 'oeuvre de Giuseppe Tornatore. Une déclaration d'amour au septième art particulièrement touchante.

Bande annonce
C'est la rentrée !
Le 4 septembre Oya Films reprend l'éducation à l'image.

Avec le changement de rythme scolaire, Oya Films donne des cours d'audiovisuel avec les élèves de l'école primaire. Animation image par image avec des personnages en pâte à modeler, tournage sur fond vert, etc.

Les écoliers aprennent en s'amusant les rudiments de la mise en scène.

Web Tv

Oya Films est engagée dans de nombreux projets et nous sommes heureux, aujourd'hui, de vous annoncer que le projet de Web TV présenté par notre Association a été sélectionné par le Ministère de la Culture dans le cadre d'une consultation nationale "Appel à projets Médias de proximité".

Nous avons cependant un souci, la problématique d'un local est toujours d'actualité, car nous n'avons pas encore d'endroit où faire le studio. Aussi si vous connaissez un local libre à l'année (environ 35m²), n'hésitez pas à nous contacter.

Contact